Pascal Poyet 
Author

poèmes

Original

Übersetzung

[À l’évidence sinon par rencontre souvent la pensée...] français

[Au cas où un retard de ce cas de retard...] français

[Fait matière jamais un fait...] français

[La volonté doux dans les choses...] français

traductions: de

to poem

[Mettons d’abord — d’emblée?] français

traductions: de

to poem

[Portant léger sur le moindre tiens...] français

traductions: de

to poem

[Sur ce – sortie. Passible?] français

[Un peu de vide valant...] français

traductions: de

to poem

[Une sortie contre – à l’évidence assez des faits...] français

Pascal Poyet 
Author

Foto © Goria
* 27.03.1970, Rive-de-Gier (Loire) , France
Réside à: Toulouse, France

Pascal Poyet est né en 1970. Il a notamment publié Au Compère (Le Bleu du Ciel, 2005), Expédients (La Chambre, 2002) et Causes Cavalières (L'Attente, 2000, réédité en 2011). Draguer l'évidence paraîtra en 2011 chez Eric Pesty Editeur. Ses textes ont paru dans diverses revues (Ligne 13, Issue, The Germ, If, Action Poétique, digitab, Doc(k)s…) et ont été traduit en allemand, en anglais, en arabe.

Il a traduit les textes de poètes et d’artistes américains contemporains comme David Antin (je n’ai jamais su quelle heure il était, Héros-Limite, 2008), Rosmarie Waldrop (Dans n'importe quelle langue, contrat maint, 2006), Peter Gizzi (Revival, CIPM/Spectres Familiers 2003), John Baldessari (Bars de rencontres et Montaigne, contrat maint, 2002), Charles Olson (Commencements, collectif, Théâtre Typographique, 2000), Abigail Child (Climat/Plus, Format Américain, 1999).

 Foto © Goria
Depuis 1998, il co-dirige avec l'artiste Goria les éditions contrat maint.

Sur son travail Eric Pesty note : « On pourrait comparer chaque livre de Pascal Poyet à un théâtre, où évoluerait un nombre réduit de mots-personnages : une colonie souple d’individus linguistiques, une structure de « résidents susceptibles ». C’est la sociabilité de ces mots-personnages qu’il s’agit d’interroger, leur capacité à vivre ensemble dans les phrasés proposés. (...) Chaque livre est le théâtre de cette sociologie, autant que le récit de cette expérience. Expérience utopique, vouée à l’inachèvement, mais qu’il reviendra au livre suivant, moyennant une nouvelle délimitation du théâtre et donc un choix différent du vocabulaire, de renouveler. »