A man’s world

vend sõitis klassiõe surnuks
tahtis head teha
lennujaama kohale sõidutada
oli udune öö
veoauto tagatuled ei põlenud

verised istmekatted seisid tema toas virnas

kukkus ja kadus aastateks
kartografeeris mäluaukude maad
loovutas viimsegi kopika
alaealiste plikade longdringise kaastunde eest

hiljem päästis ta juhus
korjas tänavalt üles
toppis taskud rahapabereid täis
nüüd ta tänutundega surmani kannab
muinasjutulist riigivõlga
kellegi teise eest

isa oli venna üle alati uhke
ikkagi mees

© Birk Rohelend
Audio production: Eesti Kirjanduse Teabekeskus [Estonian Literature Centre], 2014

A man's world

mon frère a tué une amie en voiture
il voulait lui rendre service
en la conduisant à l’aéroport
c’était par une nuit brumeuse
les feux arrière du camion étaient éteints

les housses des sièges tachées de sang restèrent en tas dans sa chambre

il tomba et disparut pendant des années
cartographia la terre de ses trous de mémoire
dépensa ses derniers kopecks
en échange de la compassion légèrement alcoolisée de très jeunes filles

plus tard le hasard le sauva
le ramassa dans la rue
lui remplit les poches de billets
il porte maintenant avec reconnaissance jusqu’à sa mort
une dette publique faramineuse
à la place de quelqu’un d’autre

mon père a toujours été fier de mon frère
c’était un homme

 

  

Traduit de l’estonien par Antoine Chalvin